Et par la même occasion, comment éliminer les déchêts ménagers de notre société de consommation ?

En transformant les incinérateurs de poubelles ménagères en usine de production d'électricité. Cela demande des compétences, pas de savoir si c'est une idée de gauche, de droite ou verdâtre. Je n'invente rien : la ville d'Oslo est chauffée ainsi. Et comme ils n'ont pas assez de poubelles... ils les importent de l'étranger !

Bref c'est de la valorisation. C'est polluant, mais de toute façon on les brûle, alors autant que ça serve à quelque chose.

Deuxième source d'économie possible : l'effet Albédo. Les toitures des constructions neuves pourrait être faites de tuiles réversibles selon le taux d'ensoleillement : face noire quand il fait froid : la couleur noire absorbe l'énergie solaire et chauffe la maison qui se trouve en dessous. Face blanche lorsqu'il fait trop chaud l'été car la couleur blanche renvoie les rayons solaires, pour diminuer la température et réduire l'utilisation de climatiseurs. Moitié face blanche et moitié face noire en saison intermédiaire. Ingénieurs... à vos crayons !

Troisième source possible : l'installation de mini usines de production d'électricité grâce à des turbines captant l'énergie de la rotation de ventilateurs dans les bâtiments (cela remplace la VMC qui est, elle, consommatrice d'électricité).

L'auteur de ce blog est écrivain et a aussi publié une fiction politique "T2A" disponible en livre électronique sur http://www.amazon.fr/dp/B014N3KKJA