MA VIème REPUBLIQUE

Passez le concours pour la présidence de la République !

C'est nouveau : désormais fini les élections ! On ne vous cassera plus les pieds à vous demander votre avis - ou plus précisément votre voix - pour atteindre les plus hautes sphères de l'état. C'est dépassé, ringard, couteux, voyez plutôt :

Année de l'élection

1981

1988

1995

2002

2007

2012

Coût global (en millions d'euros)

47,6

114,4

133,5

200,5

233

227,9

Source http://www.conseil-constitutionnel.fr et http://www.interieur.gouv.fr/Publications/Rapports-de-l-IGA/Elections/PAM-06-011-01-Les-depenses-electorales (Pour les kinés je ne vous rappelle pas les 280 euros de cotisation annuelle...)

Autant dire plusieurs millions d’euros pour des mensonges. Il est essentiel, justifient les politiciens, que vous soyez informés des promesses qu’ils ne tiendront pas! La dématérialisation de l'organisation des élections en supprimant l'envoi des professions de foi par la poste au profit d'internet aurait permis d'économiser plus de 130 millions d'euros aux dernières élections. Mais ce projet vient d'être refusé par les députés ! Pour quelle raison ? Eh bien ils ne l’expliquent pas eux même. Ils disent  que c’est indispensable mais cela ne dit pas en quoi … On peut constater le refus de tout changement en vue de faire des économies de la part de nos politiciens, alors cessons de geindre et supprimons les. Il y a une solution : on recommence avec une démocratie 2.0 :

Pour être président,  passez le concours pour la présidence de la république !

Ministres, députés, sénateurs, maires ou conseiller régional, passez également par la case concours. C'est ouvert à tout le monde !  (Voir conditions d'inscription ici et salaire ).

Fini les mensonges électoralistes. Le candidat-président n'aura plus à faire de promesses, ni à les tenir. Il n'aura qu'à prendre les mesures utiles (au pays, pas à ses petits copains) sans se demander si les mesures sont de droites ou de  gauche et être retenu pendant un certain temps par son programme électoral avant de changer de cap par nécessité. Faut-il rappeler les revirements de F. Mitterrand ? Ou encore de F. Hollande ? Ou du maire de mon village ?

Ah les démocraties en panne d'inventivité ! Mais non, mais non. C'est juste que nos politiciens n'ont pas envie qu'on les mette dehors en changeant un système qui les enrichit si bien. Alors ils ont proposé récemment de rendre obligatoire le "devoir" électoral. Quel devoir ? Celui de légitimer leur pouvoir ? Les élections leur donneraient le pouvoir de profiter de vos impôts peut être ? Et le taux d’abstention les délégitime ?

L’abstentionnisme est le premier parti politique français. Est-ce par désintéressement de la vie politique ? C'est une réponse si commode.

Pourquoi organiser un concours à la place d’une élection ?

Cela rajeunirait les équipes au pouvoir et réduirait en conséquence les tricheries liées aux relations délétères qui se créent au cours d’une vie politique longue. (Si tu votes pour moi, je t’offre un p’tit cadeau genre sortie de procès pour tes magouilles, je connais bien tel magistrat je l’ai aidé aussi il y a quelques années, il m’est redevable…). Ces carnets d’adresses bien remplis d’amis redevables ne sont possibles que dans des carrières longues dans le milieu.

Cela éliminerait les enjeux de pouvoir, la corruption, la triche électorale, les pressions subies par les élus par les lobbies de toutes sortes, le chantage au vote. Les pays occidentaux sont paralysés par leurs élections. Rien ne se fait, rien ne se décide de peur de fâcher une partie des suffrages.

Ce serait une économie en terme d’organisation. L’éducation nationale et les universités savent organiser des concours par QCM, dont la correction est faite par un ordinateur. Oui, les médecins qui vous soignent sont triés ainsi. Cela vous choque ?

Les matières au programme du concours seront disponibles gratuitement sur Internet. Le concours sera lui aussi en ligne et ne nécessitera pas le déplacement des candidats. L’organisation et la correction des épreuves sera financée par les candidats eux-mêmes, pas par les contribuables. Le coût d’inscription sera une somme très modique, accessible à toutes les bourses pour garantir une vraie ouverture citoyenne (inférieur à 100 euros).

Abstenez vous de voter : C’est excellent pour la démocratie de rappeler aux élus qu’ils ne sont en place que par ce qu’on le veut bien. Or ils ne respectent pas les règles du jeu. Ne sentez vous pas une certaine nervosité dés qu’il est question de toucher à un système « éprouvé » ? On va me rétorquer que l’on peut voter blanc. Voter blanc veut dire que personne n’est à votre convenance. Ce qui signifie également que vous tenez compte d’eux. Qui parle donc des votes blancs dans les résultats d’un scrutin ? Personne. Par contre, oublier ces candidats en ne votant pas du tout, les gêne beaucoup plus.

Ces hommes politiques attendent de l’électorat qu’il passe du temps à les écouter pour s’impliquer dans la vie de la société, alors que c’est juste pour vous entretenir dans l’illusion d’être acteur. Pourquoi personne n’a jamais imaginé de faire bosser sur papier les personnes clefs d’une démocratie, au lieu de les faire élire ? Appréciez le gain de temps, si notre futur président était trié par un concours avec une note extraite d’un jury, composé par un ordinateur, corrigeant des épreuves en moins de trois secondes.

Il y a un inconvénient : souvent, des personnes sont compétentes dans leur domaine, et ne savent pas s’exprimer, alors que d’autres, totalement incompétentes, sont pourtant très bien perçues en public. C’est bien un problème donc : on est représentés par des élus qui n’ont pour unique habileté que d’embobiner tout le monde sur du vide. Un ministre actuellement n’est ni un gestionnaire, ni un financier, ni un mathématicien, encore moins un scientifique. On élit malheureusement un politicien sur sa façon de s’exprimer, pas sur ses compétences puisque par définition on ne les verra qu’à posteriori….

Leur formation est essentiellement tournée vers la communication. Quelles connaissances techniques palpables contiennent les « sciences » politiques? Si on regarde de près le programme de leurs études, un seul élément ressort nettement : c’est d’apprendre à tenir un raisonnement rigoureux et simple, pour être compris par les masses. Il ne s’agit pas pour eux d’agir, mais d’être compris ! On forme des érudits qui savent s’exprimer et manipuler. Et encore ils ne sont pas à l’abri des bourdes.

Allons jeter un coup d’œil sur le site officiel d’une prestigieuse école politique :

 « Qu’est-ce que la science politique ? L’étude de ces questions a longtemps été du domaine exclusif de la philosophie […] Aujourd’hui, elle  prend appui sur des  traditions », y lit-on.

 Une science c’est tout le contraire d’une tradition, je me permets de vous le faire remarquer.

« Elle fonde sa réflexion sur une base empirique », lit on encore. Alors ce n’est pas scientifique donc ! C’est curieux pour une si grande école qui s’intitule « Science Po »?! Voici le programme de la première année : 

 « Initiation aux technologies de la communication et de l’information ». Fi des approfondissements.

Après avoir fait des initiations on fait aussi des introductions : « Introduction à l’Analyse politique, introduction aux sciences sociales ». On introduit beaucoup.

La deuxième année… Voyons si nous approfondissons cette fois ? « Formation des opinions et du jugement politique ». Là on gagne le pompon. Comprenez-vous ce que veux dire cet intitulé ? Cela veut dire que l’on forme votre opinion. Vous pensez de telle manière car on a induit cela dans votre culture par les média et l’éducation « républicaine ». Rappelez-vous les manuels de sixième de votre enfant. Il y est écrit « voter est un devoir civique ». On vous forme dès le plus jeune âge à penser qu’il faut voter ! Qui a fait le programme des manuels scolaires d’histoire ? Un historien ou un politicien ? Qui détient les moyens financiers des journaux et chaînes télévisées ? Des personnes dont le gouvernement contrôle la couleur politique.

Les politiciens sont souvent issus de l’ENA, qui est un concours, certes. Mais moi je vous parle d’épreuves portant sur des matières scientifiques et utilisant une correction neutre par un PC. Voyons le concours d’entrée à l’ENA :

La question de 2012 était : « Faut-il avoir peur des réseaux sociaux ? ».Est-ce qu’un seul des candidats connaissait seulement l’administration d’un système réseau ? Une table de routage ? Un protocole Ipv6 ? On ne leur demandait pas cela du tout. C’était une question d’ordre général sur la liberté d’expression qui était posée ici. Et un gouvernement peut avoir toutes les peurs possibles quand ses futurs éléments sont sélectionnés sur de telles lacunes.

 « Sociologie des langages du politique ». Toujours apprendre à parler…Il est certain que c’est passionnant, seulement, c’est juste de la culture. Voici le pire : « Comment sont produites les opinions : nouvelles approches cognitives et évolutionnistes ». Rappelez-vous un exemple particulièrement douloureux de manipulation de l’opinion, pour illustrer dans quelle « démocratie » nous vivons.

 En pleine crise financière mondiale, pourquoi et avec quelle bénédiction du public pensez-vous donc que l’Occident soit parti faire la guerre à la Lybie ??? Je vous cite Robert Charvin, doyen de la faculté de Nice Sophia Antipolis. « Comment un petit peuple du tiers-monde (à peine six millions et demi d’habitants !), pouvait-il constituer une menace pour notre civilisation ? ». En occupant les esprits des catégories sociales fragilisées par la crise sur un objet extérieur, cette guerre constituait un agrégant interne. Ce ne sont pas les attentats qui menaçaient l’Occident, mais au contraire la capacité de leur dirigeant à fédérer une puissance économique arabo-africaine en mettant un terme à son morcellement. Imaginez-vous que les Etats africains s’unissent ? Ils ont toutes les richesses minières que nous n’avons pas et que nous exploitons à leurs dépens.

L’équipe de campagne électorale avait en tête qu’une victoire sur Kadhafi mettait le public français en bonne disposition d’esprit pour une réélection du président sortant. Ils ont fait passer pour un imbécile un chercheur universitaire.

Vous me voyez venir gros comme une maison avec une de ces théories du complot où les médias, l'armée, le gouvernement, les sociétés transnationales, les institutions financières sont tous dirigés par une puissance unique qui tire les ficelles. Comme si nous avions affaire à un ordre mondial sous la gouvernance d'extraterrestres.

 Non, rassurez vous, nous ne sommes pas dans cette mouvance d’illuminés psychiatriques, mais imaginez-vous un pays africain qui, pour préserver les intérêts de ses citoyens, enverrait des militaires en Belgique parce que son conflit Flamand-Wallon pourrait s’étendre à la mégapole Lilloise, en France, où vivent un certain nombre d’Africains ?! C’est pourtant ce que fait notre gouvernement au Mali pour préserver d’une extension du conflit vers le Niger et ses mines d’uranium françaises. Je ne dis pas que l’enjeu n’est pas de taille, mais les moyens de le résoudre sont particulièrement incroyables. Et il y a une autre solution d’ailleurs : au lieu de faire payer au contribuable français l’installation d’un contingent militaire là bas, il serait plus simple de faire payer au consommateur français le prix juste de l’uranium extrait de ces sols. Au lieu d’exploiter les mineurs de ces pays, cela induirait une richesse sur place. Nous perpétuons la pauvreté, et nous payons ce phénomène par un afflux de migrants.

Ne cherchez pas de notion de révolution ou d’anarchie du tout. Au contraire nous voulons absolument une transition en douceur, sans heurt, bien organisée. Elle est là, prête à l’emploi. Un petit concours pour la présidence. Pas une conspiration sanglante ou un complot.

Comment dans cette hypothèse s’exprime l’opinion publique ? Et si la population n’est pas d’accord avec son président ?

Avec des élections, la moitié des électeurs désapprouve le président élu. Et une fois en place un gouvernement n’est pas obligé de tenir ses promesses. Ah ce qu’on se sent bête d’avoir voté pour un guignol... Avez-vous réellement rempli votre devoir civique ?

Pourquoi est-ce un problème de supprimer le système de recrutement des gouvernants ? La réponse est que je vais me faire plastiquer ma voiture. 

L'auteur de ce blog est écrivain et a aussi publié une fiction politique "T2A" disponible en livre électronique sur http://www.amazon.fr/T2A-Catherine-Marcincal-ebook/dp/B014N3KKJA

Posté par patmouille à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 décembre 2015

Pourquoi DAECH essaye de redorer son image ?

Daech a eu une très mauvaise campagne publicitaire. Ils n'ont pas été très bons et essayent de se rattraper. Pour répandre une religion de part le monde, il faut se faire aimer, pas se faire haïr. C'est une condition un peu évidente, mais pas toujours comprise. Ainsi quand l'occident a vu les images d'une personne avec une main coupée,  c'était un reportage pour mettre en évidence l'importance de la sécurité dans la manipulation d'objet contendants sur les lieux de travail. C'était leurs abattoirs et ils avaient eu un accident où quelqu'un s'était coupé la main. La vidéo a été mal interprétée.Tout n'est que malentendu.

Daech ne viole pas les femmes, ils se refont les années 70 : pétards et sexualité débridée. C'est une conception très libérale des rapports hommes femmes.

La burqua ne cherche pas à cacher les formes féminines mais à susciter le désir en évoquant la plastique. Le regard mystérieux d'une femme à travers son voile n'est-il pas des plus érotique et révélateur d'un savoir aimer ?

Daech a fait fuir toute la jeunesse des pays occupés? C'est une stratégie économique : le troisième âge grabataire qui est resté sur place est une mine d'or, tout le monde le sait et daech essaye d'ouvrir des maisons de retraite à l'echelle d'un pays. Les revendeurs de monte escaliers électriques sont déjà sur place, mais ne trouvent pas les étages des maisons soufflées par les explosions des bombes ! Mauvaise communication là encore sur la stratégie marketing.

Raqqa est la capitale de fait de l'état islamique. Erreur de frappe : c'est la capitale de la fête !

L'auteur de ce blog est écrivain et a aussi publié une fiction politique "T2A" disponible en livre électronique sur http://www.amazon.fr/T2A-Catherine-Marcincal-ebook/dp/B014N3KKJA

 

Posté par patmouille à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2015

D'où vient l'insatisfaction des jeunes, celle qui crée le terreau de la violence?

Est-elle si étonnante?

De temps en temps quand France Inter passe des publicités, je zappe sur d'autres radios. Et qu'entends-je sur fun radio ?

"Gagnez le dreampack en téléphonant à "     tel numéro.

Analysons la chose : le "dream pack",  le "paquet d'objets de rêve". Qu'en est-il? Un I phone et une place de concert gratuite. Es-ce ce dont je rêve? Est-ce ce dont je devrais rêver? C'est ce qui est induit dans la formule : vous devriez rêver de ces objets.  Ajoutez à cela la publicité pour Bouigues qui vous montre une famille devenant cinglée en obtenant des objets connectés pour Noel et ajoutez encore les publicités d'une façon générale (qui financent mon blog) et vous aurez compris que nous sommes tous pourris par un système financé par la publicité et donc par nous même puisque, à priori, la publicité est financée par nos achats. Nous sommes donc prisonniers du système de "gratuité" par la publicité.

Ce système est profondément dangereux car il nous rend stupides. Je ne dis pas qu'il faudrait interdire fun-radio d'émettre, un peu de musique pop n'est pas désagréable, mais le CSA pourrait avoir son mot à dire. Entre un système répressif comme Cuba où les gens sont pauvres, mais cultivés ( la lecture était obligatoire et diffusée dans les usines grâce à des hauts parleurs !) et notre socièté du divertissement, ne pourrait-on pas revenir à la raison? Rappelons l'exemple de TF1, chaine publique devenue privée : l'idée qui avait été présentée au gouvernement était : on fera une chaine culturelle avec des émissions scientifiques pour les enfants etc.. pendant que l'on présentait aux grandes marques publicitaire le vrai visage du projet : on rendra la chaine divertissante pour rendre perméable à vos spots publicitaires l'esprit des téléspectateurs !Comme le disait Patrick Le Lay, président directeur général de TF1  en 2004 :

" A la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit. Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible".
Je n'ai jamais eu la télévision. Il y a des PC chez moi : pour faire de la musique, pour fabriquer des films, pour écrire un livre, pour le traduire en anglais. Pas pour se divertir passivement. Si, cela arrive aussi. J'ai bien vu trois ou quatre films cette année. Pas désagréable de se détendre un peu, mais il ne faut pas passer son temps à se crétiniser sous prétexte de se détendre après le boulot.
D'autre part pour obtenir un objet dont on rêve il ne suffit pas de téléphoner au hasard d'une radio, il s'agit de travailler.

 

Posté par patmouille à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 novembre 2015

Comment réduire les déchets ?

Pourquoi utiliser de la mousse à raser ? Le savon fait glisser la lame sur la peau merveilleusement bien. Cela réduit considérablement la quantité de cochonneries qu'on envoie dans le réseau d'assainissement d'une part et la bouteille en métal qu'il faut incinérer d'autre part, plus le gaz propulseur...

Avez-vous notion des quantités de crème que nous envoyons dans le réseau chaque jour? Crèmes de jours , crèmes de nuits, baumes protecteurs... Oui celle que vous avez sur la peau la veille, se retrouve dans l'eau du bain le lendemain. Ou alors vous l'avez absorbée, ce que je ne vous souhaite pas.  Et dans quelques années on vous annoncera que tel ou tel produit était cancérigène. Les produits de beauté que vous vous collez sur le visage contiennent un tas de conservateurs qui les empêchent de rancir, par exemple. Et les pots vides ?

Pourquoi buvez-vous de l'eau en bouteille? Car vous avez peur que l'eau du réseau soit polluée? Cessez de la polluer en jetant des bouteilles en plastique dont les particules se retrouvent partout. Buvez l'eau du robinet, je survis assez bien je crois à ces particules que l'on m'inflige. Cessez d'être dès aujourd'hui "Buveur pollueur".

 

Posté par patmouille à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2015

Comment aider les réfugiés syriens?

Par une plateforme d'échange de service.

Combien de personnes agées dépendantes en France ne peuvent se payer suffisamment d'aide à domicile notamment la nuit où elles sont à risque de chute ? Ou ne peuvent partir en maison de retraite sans vendre leur seul bien : leur maison? Elles ont bien souvent une chambre libre, ne se servent plus de leur cuisine et ont des repas livrés à domicile dont elles ne sont jamais contentes. Les réfugiés pourraient sans prendre la place d'un chômeur remplir ce rôle. En effet cela ne prend la place de personne car personne n'est disponible la nuit, car la plupart des gens au chômage ont en fait un foyer et une famille qu'ils ne sont pas disposés à abandonner même contre rétribution.
Il faudrait pour cela mettre en relation les assistantes sociales qui sont à la recherche de toutes ces sortes de solutions et connaissent les  particuliers qui ont ces besoins. Un réfugié serait bien content d'être logé et de rendre service sans que cela coute dans un sens ou l'autre.
Il faudrait contractualiser l'échange afin de ne spolier aucune partie. Il ne s'agit pas d'exploiter quique ce soit. Esclavage moderne d'un côté ou abus des personnes âgées de l'autre. D'autre part, lors d'un décès que deviendrait l'aidant? Il faut qu'il puisse de nouveau retrouver une autre situation rapidement. D'où l'intérêt d'une plateforme.

L'état devrait favoriser ce genre d'initiative dans un cadre légal plutôt que de voir là du travail dissimulé, une perte de charges sociales ou qui sait quel argument. S'il ne le fait pas, il sera encore coupable de favoriser l'exploitation de personnes fragiles, car cette idée sera tôt ou tard évidemment mise en oeuvre par des gens sans scrupules. Il faut organiser un réseau où les réfugiés puissent communiquer entre eux et ne pas être isolés, soumis au bon vouloir d'un patron peu scrupuleux.

Posté par patmouille à 21:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2015

17OOO euros par mois ça motive.

Mais êtes-vous maso ?... Etudions nos derniers présidents. Mitterand était plus ou moins compromis avec le système nazi. Chirac passe sa retraite devant les tribunaux. Le suivant avait sorti d'affaire quelques copains enlisés dans des histoires pas claires. Le dernier distrait la galerie avec ses aventures incertaines. On continue? Non on met en place un concours pour la présidence.

Est ce qu'un concours accouchera d'un président honnête? Non, pas tellement plus.

Il sera plus jeune.

Il ne sera pas, à moins d'avoir triché au concours, parvenu au pouvoir par des malversations financières et des manoeuvres électoralistes.

Il ne nous coûtera pas un sou. Son salaire peut bien rester de 17000 euros par mois comme actuellement,  bien que je trouve cela excessif, mais en tout cas l'accession au poste aura été une belle économie.

Il aura des compétences, celles selectionnées par le concours. Donc on peut y mettre ce que l'on veut.

En attendant vos 17000 euros... L'auteur de ce blog est écrivain et a aussi publié une fiction politique "T2A" disponible en livre électronique sur http://www.amazon.fr/T2A-Catherine-Marcincal-ebook/dp/B014N3KKJA

Posté par patmouille à 21:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2015

"On vient de loin et on attend longtemps".

C'est avec cette bonne formule que l'on fait la réputation d'un rebouteux ou d'un ostéopathe. Ajoutez à cela que je suis obligée de refuser les clients qui font la queue devant ma porte et le tour est joué.

Moi je lis l'avenir dans les huiles essentielles. C'est à la mode et ça rapporte gros.

Je suis athée? Je ne crois à rien ? Ah mais les produits naturels,( bio pardon), c'est autre chose. Bon il faut y croire un peu c'est sûr, mais ce n'est pas une religion. Ah ça non.

Je ne me soigne pas avec les médicaments allopathiques (on ne sait pas ce qu'ils mettent dedans) mais les produits du marché bio, eux on peut y aller en toute confiance. C'est ma voisine qui me l'a dit. Elle a un diplôme qu'elle a passé en Suisse. (J'ai confiance dans les suisses ce sont eux qui font fructifier l'argent des entreprises françaises).

Je ne sais pas pourquoi j'ai un foie gros comme ça depuis quelque temps. A l'unité de toxicologie clinique, le médecin a dit que c'était une intoxication chronique. Il n'a pas trouvé de cause. Alors quand ça ne sent pas bon chez moi, je mets un diffuseur d'huiles essentielles. Je pourrais bien entendu ouvrir la fenêtre, mais les huiles essentielles c'est pour détoxifier l'atmosphère. C'est ma voisine qui me l'a dit, elle a aussi passé un diplôme d'ostéo aux Amériques, ( j'ai confiance dans les américains ce sont eux qui fabriquent les meilleurs pesticides), alors... je garde la foi... en attendant de perdre mon foie.

C'est naturel donc c'est bon ! Comme le laurier de la haie. Le cheval d'à côté est mort en en mangeant. Il devait être traité sûrement parce que le laurier, lui, il était na-tu-rel.

Comme les héllébores de mon balcon, une petite graine chaque matin dans le yaourt. Na-tu-rel je vous dis.

Comme le ricin que me donnait ma belle-mère contre les vers pour le bébé. Quand le gamin était trop agité à son goût elle lui en refilait une dose. Il était nettement plus calme après, il passait l'après midi aux WC. Je crois que les terroristes d'Al Qaeda veulent s'en servir en masse pour soigner nos enfants.

Il faut savoir se servir des plantes. Tout le monde n'a pas les connaissances. Ma voisine  OUI ! Sa grand mère lui a appris tout ce qu'elle sait, et elle était chinoise. (J'ai confiance dans la médecine traditionnelle chinoise, je ne sais pas pourquoi, ça ne s'explique pas, leur espérance de vie n'est pas terrible). Tisane, infusion, décoctions, je ne prend que du na-tu-rel ! Et puis si une petite branche de thym dans le ragout ce n'est pas toxique, alors je peux bien en prendre tous les jours en infusion. Ah non?

6 grammes de thymol ça vous tue un homme. Non, ne me dites pas que les conseils de ma voisine sont plus criminels qu'Al quaeda ?

L'auteur de ce blog est écrivain et a aussi publié une fiction politique "T2A" disponible en livre électronique sur http://www.amazon.fr/T2A-Catherine-Marcincal-ebook/dp/B014N3KKJA

Posté par patmouille à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Avant de vous inscrire : on y met quoi dans ce concours ?

Des math en priorité.

Ce serait bien de savoir faire une soustraction entre dépenses de l'état et rentrées pour ne pas charger les générations futures des erreurs passées. Les statistiques et probabilités peuvent être utiles pour comprendre qu'un phénomène qui n'est pas reproductible ne devrait pas être adopté. Les statistiques permettent d'appréhender les données économiques, d'évaluer les besoins du marché, de préparer les opérations de prospection, des sondages et d'en analyser les résultats, pour effectuer des études, faire des prévisions et prendre des décisions.

Par exemple, pour financer les retraites, nos politiciens d'il y a 60 ans avaient créé les allocations familiales pour inciter à la natalité afin que ces futures générations paient des cotisations. Pas de chance ce n'était pas un système viable. Pas assez d'enfants cotisants, allongement de l'espérance de vie, chômage etc. ont montré les faiblesses du mécanisme. Ce n'est pas grave continuons pareil ? Hum... Solution ici : s'il n'y a plus de jeunes, c'est une société en déclin, je sais... Je vous rétorque moi que ce n'est pas la quantité de jeunes gens sur le marché qui en font la qualité en tant que cotisants. Des quantités d'enfants de milieux pauvres remplissent les rangs de Pôle Emploi. Ce ne sont pas les enfants des milieux aisés qui y sont inscrits.

Quelques jeunes suffisent pour avoir des idées. De plus vous vous tirez une balle dans le pied en élisant des vieux grigous politiciens sans idées novatrices !  La Suède vieillissante est-elle si pauvre ? Et la Norvège ? Et le Danemark ou l'Allemagne ? Ce n'est pas un problème contrairement à ce qu'on nous fait croire ! C'est oublier les hausses régulières de la productivité.

Je constate que les pays les plus prolifiques en enfants sont les plus pauvres. On en est à se poser la question d'un salaire minimal pour tous, testé aux Pays bas pour des personnes au chomâge, puisque les robots sont voués à remplacer le travail pénible. Mais pourquoi alors nous multiplier? ne sommes nous pas assez nombreux?

La solution : on cesse les allocations familiales (91milliards annuels) aux nouveaux enfants à naître et on donne directement cet argent aux nouveaux retraités à partir de l'année prochaine.  On conserve la part de financement des crèches et garderies. Elle ne doit toutefois pas être versée aux familles, mais aux établissements en fonction du nombre d'enfants accueillis. Toutes les aides au logement qui sont incitatives à la natalité doivent être supprimées pour les nouveaux enfants à venir. Cela allégera d'autant les postes administratifs liés à ces fonctions toxiques. Rappelons encore : les étendues agricoles ne sont pas extensibles pour nourrir et loger une population exponentielle.

Ma soustraction n'est pas juste pour équilibrer le budget immédiatement, mais il faudra tendre à l'avenir vers ce calcul. Il sera obligatoire d'avoir cotisé sur le sol national pour bénéficier des retraites évidemment. Contrairement aux allocations familiales qui ne requièrent pas d'avoir cotisé pour être bénéficiaire ! Pourquoi est ce que cela n'a pas été fait plus tôt? La vraie raison, c'est que si un parti politique décidait d'arrêter les allocations familiales, il perdrait les voix de l'électorat pauvre qui vit de ces allocations ! Mais il n'est pas question de les supprimer pour les enfants déjà nés.

Avons nous tant besoin de monde pour avoir un pays puissant ? Ah oui  la nature a horreur du vide et vous craignez qu'il soit aussitôt rempli par des étrangers ? Eh bien c'est déjà ce qui se passe, alors ma foi, autant leur faire une vraie place mais tout en réduisant les allocations familiales. D'un autre côté un peu de mixité raciale réduit la consanguinité et les tares congénitales. Oui, vous savez votre cher berger allemand de race ou votre Labrador qui a une luxation de hanche ? C'est de la consanguinité. A vouloir purifier une race on la rend tarée.

La baisse de la natalité en Alsace n'est pas due à la diminution du nombre des cigognes. Par contre les statistiques prévisionnelles (ce sont des mathématiques) permettent par exemple d'établir, si j'ai bien fait mon échantillonnage au départ de l'étude, que pour tant de kilos de technologie de guerre vendus, tant de milliers de syriens seront chassés par la guerre induite et débarqueront sur les côtes européennes. Pour tant de production minière ou pétrolière achetées à des pays pauvres à un prix inférieur au prix du marché occidental, c'est tant d'immigrés chassés par la misère qui arrivent chez nous. Ce que nous ne payons pas au juste prix, nous le payerons plus tard, sous une autre forme, avec les intérêts.

Puisque le système de financement des retraites par répartition a besoin d'une base de cotisants large, élargissons ?  Quel est donc ce calcul ? Les ressources de la terre ne sont pas inépuisables ! Là aussi les mathématiques sembleraient bien utiles à nos dirigeants. Les hausses de production agricoles, elles, ont bien atteint leurs limites : pollution avec les engrais et extension des villes vers les campagnes. Quand on parle de décroissance personne n’a encore évoqué le fait de cesser d'augmenter la population occidentale, la plus énergivore, la plus consommatrice, la plus polluante. Pourquoi ne pas continuer à consommer (de manière raisonnée), mais avec moins de monde à naître ? Ce serait moins douloureux. Les retraites sont déjà en partie financées par la branche allocation familiale. Il faut les basculer complètement en allocation retraite.

Il faut ajouter à notre concours de la physique avec l'étude de l'atome : cela peut être utile de connaître comment marche la fusion/fission nucléaire avant d'opter pour une politique tout nucléaire ou tout photovoltaïque. Le recyclage des déchets du solaire aussi ça s'étudie avant de faire acheter à toute la France un chauffe eau solaire subventionné dont les déchets sont polluants. Si nos dirigeants avaient des connaissances cela éviterait de recourir à des commissions d'expertises pléthoriques et coûteuses.

Quelques connaissances en informatique éviteraient qu'un Jacques Chirac demande ce que c'est qu'une souris sur un PC. Il a réussi le tour de force d'être élu deux fois tout de même !

En attendant de vous inscrire au concours... L'auteur de ce blog est écrivain et a aussi publié une fiction politique "T2A" disponible en livre électronique sur http://www.amazon.fr/dp/B014N3KKJA

 

 

Posté par patmouille à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2015

Comment réduire la dépendance énergétique vis à vis des ressources fossiles?

Et par la même occasion, comment éliminer les déchêts ménagers de notre société de consommation ?

En transformant les incinérateurs de poubelles ménagères en usine de production d'électricité. Cela demande des compétences, pas de savoir si c'est une idée de gauche, de droite ou verdâtre. Je n'invente rien : la ville d'Oslo est chauffée ainsi. Et comme ils n'ont pas assez de poubelles... ils les importent de l'étranger !

Bref c'est de la valorisation. C'est polluant, mais de toute façon on les brûle, alors autant que ça serve à quelque chose.

Deuxième source d'économie possible : l'effet Albédo. Les toitures des constructions neuves pourrait être faites de tuiles réversibles selon le taux d'ensoleillement : face noire quand il fait froid : la couleur noire absorbe l'énergie solaire et chauffe la maison qui se trouve en dessous. Face blanche lorsqu'il fait trop chaud l'été car la couleur blanche renvoie les rayons solaires, pour diminuer la température et réduire l'utilisation de climatiseurs. Moitié face blanche et moitié face noire en saison intermédiaire. Ingénieurs... à vos crayons !

Troisième source possible : l'installation de mini usines de production d'électricité grâce à des turbines captant l'énergie de la rotation de ventilateurs dans les bâtiments (cela remplace la VMC qui est, elle, consommatrice d'électricité).

L'auteur de ce blog est écrivain et a aussi publié une fiction politique "T2A" disponible en livre électronique sur http://www.amazon.fr/dp/B014N3KKJA

Posté par patmouille à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]